Musée virtuel de Montmirail

Personnages Illustres

URSIN BARBAY (1750-1824)

Fils de laboureur, il est né au hameau de Villiers près des Andelys dans l'Eure le 21 janvier 1750. Montrant dès son plus jeune âge des dispositions pour les études, M. Mengin, seigneur de Villiers prend en charge son éducation.  il est reçu arpenteur royal à l'âge de 27 ans en 1777 puis architecte quelques temps plus tard. En cette dernière qualité, il dresse les plans du château de Villiers et ses dépendances. Il arriva à Montmirail vers 1780 peut-être à la suite de Philippe-Martin Mengin de Bionval, le nouveau seigneur qui compte bien exploiter la belle forêt qui se trouve sur ses terres.

Ce touche à tout occupera jusqu'à sa mort un nombre impressionnant de fonctions : procureur fiscal et notaire, agent communal, régisseur des terres du château, fondé de pouvoirs des Boisguilbert (qui viennent de récupérer leurs terres après la faillite de Mengin), administrateur de l'hospice, juge de Paix (le premier du canton après la Révolution) pour n'en nommer que quelques unes.

Glass terrestrial globe by Ursin Barbay, 1799 - (1993.48.1)Mais ce n'est pas tout, géomètre et géographe, il écrit un "traité élémentaire sur l'astronomie, la géographie et la géométrie". À la fin du 18e siècle, il réinvente les globes de verre mais sous une autre forme : le globe planétaire. Dans un globe sphérique sur lequel est gravé le Zodiaque, plusieurs globes renfermés l'un dans l'autre, représentent les planètes tournant sur leurs orbites, et les constellations avec leurs étoiles tournant aussi suivant la période de 25 000 ans. Barbay a aussi fabriqué plusieurs globes terrestres, servant de pendant aux globes planétaires. Architecte-géomètre, Barbay devint maître verrier à la verrerie de Montmirail, véritable manufacture spécialisée dans la fabrication de verre scientifique. Barbay aimait travailler seul et si ses globes de verre n'avaient pratiquement aucune ressemblance avec les rares objets comparables produits par les verriers traditionnels de la capitale, c'est justement parce qu'ils se démarquaient totalement de cette tradition et qu'ils avaient une finalité beaucoup plus utilitaire.

Architecte et cartographe, il dresse de nombreux plans. Son traité nous fournit la liste de ses réalisations dans ce domaine :

  • une planisphère cosmographique et chronologique.
  • une planisphère céleste.
  • une mappemonde géographique et astronomique avec paysages de Montmirail au levant et au couchant.
  • un plan inachevé de la terre, de la forêt et de la verrerie de Montmirail, dressé en 1784 et 1785.
  • un plan des propriétés de Monsieur du Luart dressé en 1808.
  • une "nouvelle carte géométrique, hydrographique et physique du Royaume de France" dédié à Louis XVIII et dressé en 1815.
  • un plan du château, de la ville et de "la montagne", du parc et des environs de Montmirail dressé en 1820.

Il meurt dans sa maison sise rue du château et place de l'église le 17 octobre 1824.

Bien qu'il ne fut jamais maire de Montmirail, il compte dans sa descendance deux maires : Narcisse Barbay, maire de Montmirail et Edouard Barbay, maire de la Ferté Bernard.

Retour index Personnages illustres