Musée virtuel de Montmirail

Forges de Cormorin à Champrond

LA PRODUCTION

Les forges de Cormorin produisent du fer qui a une excellente réputation et qui est ensuite revendu à des marchands ou artisans tels que serruriers ou cloutiers. Mais on y fabrique également des objets ménagers ou agricoles en fonte moulée. C'est d'ailleurs une particularité de Cormorin. Au milieu du 18e siècle, la forge possède 66 modèles d'objets en fonte moulée.

Au milieu du 19e siècle, on ajoute un four à puddler pour l'affinage, adoptant ainsi une technique anglaise réputée plus productive. En 1857, une nouvelle machine à vapeur active la soufflerie du haut fourneau.

Four à puddleFour à puddle.

Malheureusement pour Cormorin, à partir du milieu du 19e siècle se développe un peu partout la production d'objets moulés, ce qui accrut la concurrence. Un four appelé cubilot de 3 mètres de hauteur fonctionnant au coke est installé en 1859. Le haut fourneau est définitivement arrêté en 1860 et Cormorin devient une une forge de seconde fusion.

La production qui consiste alors du matériel agricole, de l'outillage, matériel de charronnage, objets domestiques, tuyaux et plaques d'égouts  est principalement vendue sur le marché local.

Mais le fer obtenu à partir de la houille est meilleur marché et du coup la demande à Cormorin s'effondre.

 

page précédente | page suivante